Qu’est ce que le calorifugeage des canalisations ?

Le mode de protection et le système d’isolation d’une maison ne s’arrête pas seulement sur l’isolation des fenêtres et du toit. Il existe d’autres éléments à isoler comme vos canalisations qui sont souvent source de la perte d’énergie et de la fuite de chaleur qui chauffe votre logement durant l’hiver. Pour éviter ces dispersions de chaleur, vous pouvez opter pour le calorifugeage de vos tuyauteries pour augmenter votre confort énergétique et faire des économies.

Pourquoi effectuer le calorifugeage des canalisations ?

Que votre habitation soit récente ou ancienne, l’isolation des canalisations est un élément indispensable pour le chauffage de votre intérieur. Actuellement, plusieurs méthodes sont utilisées pour vous protéger du grand froid. Le calorifugeage est parmi l’un des moyens les plus efficaces pour concentrer le maximum d’énergies et de chaleur. La question est : est-il nécessaire d’avoir recours à ce mode d’isolation thermique ? Alors pourquoi effectuer un calorifuge ? Déjà que la perte énergétique provenant d’un tuyau de canalisation endommagé ou usé peut avoir des conséquences budgétaires sur votre facture d’électricité ou de gaz, l’option du calorifugeage s’avère la meilleure solution possible pour l’isolation de vos combles. En gros, le but du système calorifuge est d’éviter les déperditions thermiques liées à la fuite de la chaleur, limiter le rejet de gaz et afin de pouvoir conserver et protéger votre logis contre les givres, le gel et le froid. Il permet aussi de diminuer votre consommation énergétique annuelle. Étant donné que la plupart des logements français sont équipés d’appareils de production d’eau chaude et de radiateurs, le fait de calorifuger votre tuyauterie permettra un bon acheminement de l’eau chaude vers vos robinets.

Calorifugeage : de quoi s’agit-il ?

En général, le calorifugeage est un système d’isolation thermique qui consiste à isoler et à protéger vos matériaux de chauffage contre tout risque de perte de chaleur. Il peut s’agir des citernes, des ballons d’eau, des tuyaux de canalisation, des réservoirs ou même des chaudières. Il s’applique surtout dans des endroits non chauffés, car ces appareils de chauffage sont parfois situés dans ces zones glaciales. Pour les tuyaux des canalisations, ils sont souvent en contact direct avec l’air froid durant la conduction d’eau chaude et peuvent se trouver dans des locaux plus ou moins éloignés de votre maison. Il est toutefois à noter que l’application de la méthode de calorifugeage suit des réglementations thermiques afin de réduire de façon significative la dispersion de chaleur. Ce type d’isolation peut être aussi une isolation phonique des tuyauteries, car il peut limiter les bruits des glissements d’eau dans les canalisations. Pour ce faire, les tuyaux doivent être fixés par un collier de fixation en mousse anti-vibration.

 Comment réaliser un calorifuge des canalisations ?

Un travail de calorifugeage peut passer par divers processus afin de réussir à habiller vos tuyauteries. Pour que le chauffage de votre canalisation reste constant durant son parcours, divers matériaux d’isolation sont utilisés par les spécialistes. Les coquilles en fibres minérales, les mousses à base de polyesters et d’isocyanates, les manchons en caoutchouc cellulaire, les coquilles de laine de roche, la laine de verre sont parmi les matières utilisées pour revêtir vos tuyauteries. Pour une superficie plus grande, les professionnels de calorifugeage emploient des mousses en polyéthylène ou en polyuréthane pour isoler les combles des canalisations. Les coquilles en acier pour l’isolation des canalisations en extérieur. Ces matériaux sont très résistants et peuvent supporter des températures plus élevées. Leur pose n’est pas très compliquée et facile à adapter à la forme de votre tuyauterie. Vous pouvez ainsi effectuer vous-même le calorifugeage de vos canalisations. Sauf dans le cas où vous opteriez pour le traçage de votre canalisation, qui consiste à envoyer des câbles électriques chauffants tout au long de votre canalisation. Il existe tout de même quelques revêtements complémentaires qui peuvent s’avérer utiles comme l’aluminium, le PVC ou la toile de plâtre.

Mode de fonctionnement d’un calorifugeage :

Le mode de fonctionnement d’un calorifugeage est déterminé par plusieurs classifications. Ces classes de calorifugeage dépendent des indices de la réglementation thermique allant de 1 à 6. Selon la classe de calorifuge qui vous est attribuée, votre système d’isolation peut être efficace ou non. Si votre classe est élevée, l’isolation des canalisations de votre logement est performante. Si le matériel que vous avez utilisé est plus épais et que la conductivité thermique est faible, cela signifie que vous pouvez compter sur la bonne isolation de vos canalisations. Ainsi, l’efficacité le niveau d’isolation souhaité dépendra de la classe de calorifugeage, du choix des matériaux, de votre installation et de votre budget. Pour une basse consommation d’énergie, il est recommandé de choisir au minimum la classe 2 ou la classe 4. Il est cependant conseillé de faire une estimation énergétique et une évaluation des coûts d’installation avant de vous lancer dans le calorifugeage de vos canalisations. Pour que l’isolation par calorifugeage soit efficace, tout dépendra de la conductivité de la chaleur, de l’épaisseur de l’isolant et du diamètre extérieur du tube.

Acheter une brosse à dent écologique en ligne
Les plantes dépolluantes ou comment être plus zen au travail